Nouvelles Récentes

Top Infos
  • Urgent : Neutralisation du chef terroriste Ali Sekou et de ses complices près de Laounia par les forces armées maliennes dans la zone de Youwarou
  • MALI : Les FAMA se dotent d'une Force d'intervention rapide au sein des Forces armées et de sécurité (FIRA) • source : décret
  • Mali : Le gouvernement dissout la Coordination des Organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali
  • Burkina : trois diplomates français expulsés pour "activités subversives"

SENARE 2 : LE SPORT AU CŒUR DE LA RECONCILIATION POUR L’UNITÉ NATIONALE ET UNE PAIX INCLUSIVE AU MALI.


L’inclusion des citoyens est essentielle pour faire progresser les objectifs de la consolidation de la paix. Le sport, considéré comme un facteur de cohésion pour sa popularité et son pouvoir de rassemblement, contribuera fortement à l’apaisement au Mali. C’est dans cette dynamique que le Ministère de la Jeunesse, des Sports en charge de la construction civique et de l’instruction citoyenne, en collaboration avec le Ministère de la Réconciliation nationale, une série d’activités sportives au cours de cette semaine dédiée à la réconciliation nationale entre maliens.
Dans son discours, Mr Adama Sissoko, Chef de Cabinet du ministère de la Réconciliation nationale, porteur institutionnel de cette initiative globale, a indiqué que : « le sport a toujours joué un rôle pour rassembler la jeunesse et toutes les couches sociales.

À travers le sport on peut facilement intégrer un groupe, s’adapter et véhiculer les messages forts à l’endroit des communautés. C’est la première fois que cette discipline de bras de fer et la discipline d’haltérophilie… que ces deux groupes se mettent ensemble et parlent le même langage ».
Pour une paix durable et la solidarité, cela implique d’associer la jeunesse pour lutter contre la violence, les conflits et instaurer une culture de la Paix pour un vivre ensemble harmonieux.
Pour la Cheffe du Cabinet du ministère de la Jeunesse et des Sports, chargée de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Mme Kadiatou Aw : « c’est impossible de parler de Paix et de Réconciliation durable sans mettre les jeunes au cœur de l’action…On voudrait les transformer en sentinelle de la Cohésion et de la Paix. Elle précise aussi que le choix porté sur ces disciplines peu connues est aussi motivé pour promouvoir ces sports auprès de la jeunesse » .


Cette activité sportive a débuté, avec une démonstration d’arts martiaux avant de laisser la place à une compétition de bras de fer entre le club Droit force et le club Kolo force. Une partie remportée par le club Kolo force de la commune I.
Le champion du jour, M. Mamoutou Diabaté se dit : « très content, passionné de ce sport, cette disciple autrefois considérée comme de la délinquance et du banditisme, aujourd’hui s’est montrée en tant qu’activité sportive, source de revenus, et a su réunir des communautés qui ne s’entendaient pas ».
Pour mieux informer, sensibiliser la population sur les véritables valeurs de la paix et de l’intégration, cela passe impérativement par des vecteurs comme le sport. C’est un élément clé de la cohésion sociale et toutes les générations se retrouvent dans cette discipline.
Du côté des participants, Mariam Sankaré a affirmé que : « le sport contribue à la cohésion sociale. Cela permet de regrouper les jeunes et surtout de réconcilier ceux qui ont des malentendus, c’est également un moyen de divertissement. Lorsque les jeunes se retrouvent autour du sport, ils se réjouissent et oublient les indifférences entre eux ».


Ce dimanche 17 septembre 2023 en plus des amoureux classiques du sport en général, les amateurs de bras de fer et de musculation, ce sont plusieurs regroupements socioprofessionnelles de divers horizons qui se sont retrouvés au Palais des sports de Bamako pour parler de Paix et de Réconciliation autour d’un événement sportif fédérateur. Parmi eux l’association malienne de power LIFTING, le département des jeunes du Mali, l’association des Dozos, la fédération nationale de Taekwondo, et l’association des Gros bras du Mali…
Le sport en général est facteur d’intégration au-delà des origines. Cette discipline particulier, comme toute autre sportive, s’est montrée au travers de cet événement, être un outil efficace de la consolidation de la paix, d’unité nationale, d’apaisement et de dialogue entre communautés en situation de conflits.

Malibook.net | Envoyés spéciaux.