Nouvelles Récentes

Top Infos
  • Urgent : Neutralisation du chef terroriste Ali Sekou et de ses complices près de Laounia par les forces armées maliennes dans la zone de Youwarou
  • MALI : Les FAMA se dotent d'une Force d'intervention rapide au sein des Forces armées et de sécurité (FIRA) • source : décret
  • Mali : Le gouvernement dissout la Coordination des Organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali
  • Burkina : trois diplomates français expulsés pour "activités subversives"

PAIX ET RÉCONCILIATION NATIONALE : LA CMA ET LA PLATEFORME SEVRÉES DE L’ARGENT DU CNRSS.

A l’issu du conseil des ministres du mercredi 18 octobre dernier, le Premier ministre, Choguel K. Maiga a informé le Conseil des Ministres de la suspension des primes et indemnités des membres du Conseil national pour la Réforme du Secteur de la Sécurité (CNRSS), à l’exception des représentants du Gouvernement et de ceux des Mouvements de l’Inclusivité.
Cette décision de sevrer la Coordination des mouvement de l’Azawad (CMA) et la Plateforme fait suite à la suspension unilatérale de leur participation aux activités des structures de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, issu du processus d’Alger et le fait de déclarer officiellement la guerre à l’Etat du Mali ainsi que les attaques perpétrées contre des camps et des positions militaires, qu’ils revendiquent au quotidien.
Pour ces raisons valables, l’Etat a décidé la mesure de suspension des primes et indemnités à l’encontre des représentants de la Coordination et de ceux de la Plateforme.

A noté que le Conseil National pour la Réforme du Secteur de Sécurité (CNRSS), un organe d’orientation stratégique présidé par le Président de la République du Mali. Le CNRSS est assisté par une cellule de coordination technique et des comités ministériels qui, tous, seront soutenus par les sections RSS-DDR de la MINUSMA dans leurs activités. A ce titre il supervise l’élaboration des listes des combattants des différents mouvements candidats à l’intégration, en rapport avec la Commission d’Intégration. Le CNRSS est composé de dix représentants de la Coordination ; dix représentants de la Plate-forme ; le Chef d’Etat-major général des Armées ; le Commissaire à la Réforme du Secteur de la Sécurité ; le Directeur général de la Police nationale ;
un représentant de la Commission de la Défense nationale, de la Sécurité et de la Protection civile de l’Assemblée nationale ; un représentant du Haut Conseil des Collectivités et le Directeur national de l’Administration pénitentiaire et de l’Éducation surveillée.

Source : L’Enquêteur