Nouvelles Récentes

Top Infos
  • Urgent : Neutralisation du chef terroriste Ali Sekou et de ses complices près de Laounia par les forces armées maliennes dans la zone de Youwarou
  • MALI : Les FAMA se dotent d'une Force d'intervention rapide au sein des Forces armées et de sécurité (FIRA) • source : décret
  • Mali : Le gouvernement dissout la Coordination des Organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali
  • Burkina : trois diplomates français expulsés pour "activités subversives"

Cadre de Concertation Etat- Secteur Privé

LE CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT REVELE SA SOLUTION DE SORTIE DE LA CRISE ENERGETIQUE

Mme Bintou CAMARA et Moussa Alassane DIALLO ont apprécié hier la présentation du Plan d’Actions de sortie de crise énergétique proposé par le patronat

C’était une rencontre était stratégique au regard de son importance à savoir la crise énergétique qui sévit actuellement dans notre pays et sa conséquente sur le secteur privé. Ainsi le patronat a décidé d’accompagner le département en charge de l’énergie pour une sortie de crise agile à travers des propositions concrètes.
Le Plan d’action élaboré pour l’occasion été présenté aujourd’hui au département en charge de l’Energie et de l’Eau par le Président du CNPM, Mossadeck BALLY accompagné de son vice-président, Ibrahim DIAWARA. La cérémonie était présidée par le Ministre de l’Energie et de l’Eau, Mme Bintou CAMARA et son homologue en charge de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane DIALLO. La rencontre a enregistré la présence des responsables des structures et entreprises du département en charge de l’Energie. Le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a organisé un séminaire de restitution des travaux des groupes de travail sur les cinq axes stratégiques de son plan d’actions quinquennal 2022-2027. Ces axes concernent les secteurs de l’énergie, du transport et des infrastructures, des ressources humaines, du financement et de la fiscalité.
En effet, le Plan ainsi présenté par le patron des patrons, fait un diagnostic concret de la situation énergétique actuelle de notre pays et propose des solutions et des recommandations pertinentes qui vise à faire face aux difficultés du sous-secteur de l’électricité, d’atteindre l’équilibre financier de la société Énergie du Mali, d’améliorer la gouvernance du secteur et le coût du mix de production d’électricité. Il indiquera que ce Plan repose surtout sur un important programme d’investissement axé sur l’exploitation des gisements d’énergies renouvelables, la construction de lignes de transport et de distribution d’électricité afin de limiter la dépendance aux énergies fossiles. Et sa mise en œuvre de ce plan permettra le renforcement de la part de la production solaire, la diminution de la part de la production thermique, l’amélioration des indicateurs opérationnels et financiers par l’augmentation du rendement moyen du réseau et la réduction du coût moyen de revient du Kilo-Watt-heure.
Dans son intervention, le Ministre Bintou CAMARA s’est réjoui de cette initiative du Conseil National du Patronat à savoir l’élaboration de ce plan d’actions qui constitue sa contribution à la résolution de la crise énergétique que vit le pays. Elle a rappelé que le secteur de l’Energie connait une crise structurelle, conséquence de plusieurs décennies de mauvaise gouvernance. « La production thermique très onéreux a été favorisée avec plus de 53% actuellement dans le mix énergétique, aux détriment des énergies renouvelables notamment le solaire, l’éolienne et l’hydroélectricité qui présentent aujourd’hui des coûts moins chers. Et les investissements majeurs dans le secteur depuis quelques décennies ont du mal à être concrétisés dans les délais. La réalisation de plusieurs centrales hydroélectriques, solaires et éoliennes pouvaient permettre au pays d’avoir son autonomie énergétique. Que dire des centrales thermiques de location qui, ces dernières décennies ont poussé dans notre pays comme des champignons. Ces centrales de location sont dotées de contrats d’incohérences inimaginables. Et l’incidence financière est colossale pour l’EDM S.A. Ces facteurs ont favorisé l’abandon de la réhabilitation de nos centrales hydroélectriques de Sotuba et de Sélingué moins onéreux et plus stables en matière de fourniture d’électricité », a-t-elle indiqué.
Elle a ainsi remercié le Ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane DIALLO, pour son engagement constant à servir d’interface entre son département et le secteur privé, fer de lance du développement économique de notre pays. Et s’est dit heureuse de compter sur le secteur privé pour révéler le défi du renouveau énergétique du Mali.
Le Ministre de l’Industrie et du Commerce a, quant à lui salué remercié le secteur privé pour son engagement constant sur le chantier de développement de notre pays. Il a salué cette vitalité du secteur privé devenue une force de propositions concrètes face aux défis de notre pays. Parlant du Plan d’actions ainsi présenté, le Ministre Moussa Alassane Diallo s’est réjoui de l’intérêt du département de l’Energie et a souhaité que les recommandations ainsi faites par ce plan d’actions intégreront les actions en cours par le département pour une stabilisation voire un développement réel de notre secteur énergétique.
MEE- COM