Nouvelles Récentes

Top Infos
  • Urgent : Neutralisation du chef terroriste Ali Sekou et de ses complices près de Laounia par les forces armées maliennes dans la zone de Youwarou
  • MALI : Les FAMA se dotent d'une Force d'intervention rapide au sein des Forces armées et de sécurité (FIRA) • source : décret
  • Mali : Le gouvernement dissout la Coordination des Organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali
  • Burkina : trois diplomates français expulsés pour "activités subversives"

CÔTE D’IVOIRE : LE GROUPE HOTELIER MALIEN AZALAÏ INAUGURE LE SIÈGE DE SA FILIALE SALAM MANAGEMENT SERVICES.


Le groupe hôtelier panafricain Azalaï a inauguré à Abidjan le siège de sa filiale Salam Management Services dédié au conseil, services hôteliers et à la gestion pour compte.

C’était le 15 septembre 2023 en présence de tout le gratin du secteur économique et industriel dont Marcel N’Guettia, président du Fonds de développement touristiques (FDT) ou encore Jean-Louis Billon du groupe SIFCA. «Salam Management Services agrège 30 ans d’expérience et de services dans la gestion hôtelière ». La filiale détenue à 90% par le groupe et à 10% par le personnel propose aux tiers de les accompagner dans la gestion et le management de leurs hôtels. Pour Azalaï, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre.

Créé en 1994 avec le rachat du Grand Hôtel de Bamako par l’homme d’affaires Mossadeck Bally, fraîchement diplômé d’un master en management et finances à l’Université de San Francisco (USA), le groupe compte aujourd’hui 10 hôtels et plus de 1 000 chambres grâce à une gestion financière saine. Après l’hôtel Salam inauguré en 1997 au Mali, Azalaï sort dés frontières de son pays d’origine. Ainsi, en 2005, le groupe acquiert l’Hotel Indépendance à Ouagadougou (Burkina Faso).

La rigueur dans le management et la gestion rigoureuse de Mossadeck Bally et de ses équipes attirent les institutions de développement. En septembre 2015, le français Proparco débloque 16,4 millions au profit de Azalaï pour financer son expansion en Afrique. Une année plus tard , le groupe qui a rejoint le réseau World Hôtels reprend l’ancien hôtel Marhaba à Nouakchott et le rénove sous les couleurs d’Azalai pour un investissement de 8 millions d’euros.

Une école de formation hôtelière est ouverte au Mali en 2016 par le groupe. En juillet 2017, le groupe lance le Azalaï Comedy Club à Abidjan.

En janvier 2017, le fonds d’investissements AfricInvest prend une participation de 17,3 millions d’euros dans le groupe Azalaï Hotels. En 2018, l’Azalaï Hotel Salam, propriété historique du groupe, ferme pour rénovation.

L’expansion du groupe se construit avec Azalaï Dakar (Sénégal) et bientôt l’ouverture du premier Azalai au Cameroun. Si les secrets de la réussite d’Azalaï devaient être révélés, ils seront peut-être liés à l’humilité du fondateur, à sa rigueur dans la gestion et à sa capacité de fédérer des collaborateurs talentueux (aujourd’hui actionnaires de SMS à 10%) autour de ce groupe panafricain fondateur.
Source : Azalaï